top of page
Rechercher

Comment réduire et organiser l'utilisation du frigo ?

Dernière mise à jour : 19 avr.

personne qui range et organise son frigo

De nos jours, le frigo règne dans toutes les cuisines et accueille la majorité de nos courses. Pratique, il peut cependant abîmer nos aliments et surtout, il est gourmand en énergie. Dans cet article, nous faisons le point sur les bonnes pratiques pour organiser et réduire l'utilisation de votre frigo, en vous présentant notamment les aliments qui se conservent très bien sans lui.


Invention et bilan carbone de notre frigidaire


C'est à la demande du commerce international de viande que les premiers réfrigérateurs voient le jour. Avant le 20e siècle, les bateaux transportaient des animaux vivants, avec plus de 350 000 bêtes par an, vers l'Angleterre. Ainsi, 56% de la consommation de viande en Angleterre provenait des États-Unis, de l'Argentine, de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie. À partir de 1900, le transport d'animaux vivants est interdit pour des raisons sanitaires. C'est alors que se développe le Frigoriphique, premier bateau équipé de compresseurs à charbon transportant de la viande congelée.

Aujourd'hui, la technologie a bien évolué avec des formats ménagers plus petits, mais toujours aussi polluants que le Frigoriphique. En effet, ces derniers contiennent des gaz hydrofluorocarbures (HFC) dont l'effet de serre est 14 000 fois plus élevé que celui du CO2. Si ces gaz étaient supprimés, nous pourrions éviter 0,5°C de réchauffement climatique en un siècle.

En attendant ce miracle, faisons d'abord le point sur les bonnes pratiques pour améliorer notre utilisation du frigo.


Les aliments qui vont au frigo

Viandes crues ou cuites  Légumes verts  Légumes et fruits climatériques une fois mûrs (pour en savoir plus voir notre article de blog que les fruits climatériques)  Produits laitiers (crème, lait, fromage blanc, feta,...)  Plats cuisinés


Pourquoi conserver ses aliments au frigo et comment ?

La température recommandée pour un frigo est de 4°C, mais en réalité, on estime que les frigos ménagers sont à 8°C car ils sont mal réglés, trop chargés ou trop souvent ouverts tout au long de la journée. Plus votre frigo est froid, plus les aliments se conserveront longtemps. L'idéal est de s'approcher de 0°C lorsque les aliments commencent à geler.

Certains fruits et légumes sont sensibles au froid, notamment les fruits non climatériques qui mûrissent une fois cueillis. C'est seulement lorsqu'ils sont mûrs que vous pouvez les conserver au frigo. Pour savoir comment différencier les fruits climatériques et non climactériques : consultez notre article de blog.



La chaîne du froid, qu'est-ce que c'est ?

On entend souvent parler de la chaîne du froid dans les cuisines professionnelles, mais ce principe s'applique à tous, même à la maison. En effet, les bactéries contenues dans nos aliments prolifèrent entre 4°C et 60°C. Ainsi, nos plats doivent être maintenus soit au chaud, soit au froid, mais jamais entre les deux. À température ambiante, les bactéries se multiplient toutes les 20 minutes. En moyenne, un plat contient 1000 bactéries par gramme, mais ce chiffre peut grimper à 1 million de bactéries par gramme s'il reste exposé pendant 3 heures à l'extérieur. C'est un véritable danger !


Pour refroidir rapidement votre plat, voici quelques astuces :

  • Trempez le bas de votre casserole dans l'eau froide pendant 10 minutes, puis placez-la au réfrigérateur.

  • Transvasez votre plat dans un récipient en verre résistant à la chaleur, comme ceux de type Pyrex, et placez-le dans votre frigo.

  • Divisez votre repas en plusieurs petites portions et placez-les au réfrigérateur.

  • Laissez le couvercle entrouvert pour permettre à la vapeur de s'échapper et ainsi faire pénétrer le froid.




Les aliments qui se conservent sans frigo



Pommes et poires : conservées dans une cagette à l'abri de la lumière. Pommes de terre : Stockées dans un panier en osier, car le réfrigérateur les ferait noircir lors de la cuisson. User Oignons, ail, échalotes : Stockés dans des caisses ou paniers à l'ombre. Ne mélangez pas ces légumes entre eux; ils pourriraient plus vite.


Poireaux, oignons nouveaux, herbes fraîches, salades, radis : si vous plongez leurs pieds dans l’eau ils se garderont et continueront même à pousser. Pour les radis roses c’est les fanes qui doivent rester dans l’eau.  Fruits et légumes   Séparer les fruits climatériques et non climactériques. Laisser la terre sur les légumes car une fois lavés ils périssent rapidement.


  Beurre : conservez-le dans un pot en grès pour qu'il reste onctueux. Fromages secs : Ils se conservent à 10°C, enveloppés dans un bee-wrap ou dans l'emballage original du fromager. Rangez-les dans un petit garde-manger pour une fraîcheur optimale. Saucisson : La viande séchée se conserve très bien enroulée dans le papier du boucher, stockée dans un endroit sombre et ventilé.

Pain et viennoiseries : Conservez-les enroulés dans leur emballage d'origine et placez-les dans un four éteint pour les maintenir moelleux plus longtemps. Le pain de campagne se garde mieux et plus longtemps que la baguette. Biscuits secs, cookies : Sensibles à l'humidité et à la lumière, conservez-les dans une boîte métallique pour les maintenir bien au sec. Œufs : Ils se conservent 20 jours à l'air libre. Une fois la coquille lavée, il est nécessaire de les stocker au réfrigérateur, car le lavage enlève la couche protectrice qui les préserve des bactéries.

Moutarde : Conservez-la dans son pot d'origine, qu'il soit en verre ou en gré, pour maintenir sa qualité et sa saveur. Sauce soja : Même après ouverture, conservez la bouteille de sauce soja à température ambiante pour préserver sa qualité. Jus et soda : Vérifier bien les conditions de conservations sur l'étiquette, la plupart des boissons se gardent à température ambiante sauf si elles ont été ouverte

Lire l'étiquette du produit

Dans les magasins, de nombreuses marques placent leurs produits dans les rayons frais afin de les vendre rapidement et à un prix plus élevé. Lors de vos achats, veillez à vérifier les conditions de conservation indiquées sur l'étiquette. Si vous remarquez des mentions telles que "à consommer de préférence avant le...", "DDM", ou "après ouverture à conserver au frais", cela signifie que le produit peut être conservé à température ambiante tant qu'il est fermé.


Comment faisait-on avant l'invention du frigo ?




comment conserver ses aliments sans frigo grâce au garde-manger, au cellier, avec des bocaux

Le réfrigérateur domestique est une invention relativement récente. Avant cela, les maisons, souvent construites en pierre, étaient naturellement bien isolées et équipées de caves, de garde-mangers ou de celliers. Ainsi, les aliments étaient conservés au frais de manière naturelle. Les contenants utilisés à l'époque, tels que les pots en grès ou en argile, ainsi que les garde-mangers en bois, permettaient de prolonger la durée de conservation en protégeant les aliments de la chaleur et de l'humidité.

Par ailleurs, de nombreuses techniques de conservation des aliments étaient utilisées, telles que le séchage, les conserves et la fermentation. Malheureusement, ces pratiques se sont quelque peu perdues avec l'avènement de l'industrie agro-alimentaire. Cependant, si vous êtes curieux, nous vous invitons à redécouvrir tout ce savoir-faire traditionnel lors de nos ateliers. Et si vous n'avez pas le temps de préparer vous-même votre garde-manger, vous pouvez retrouver nos recettes traditionnelles en bocaux consignés sur notre boutique en ligne.


Nos sources

  • Benoit Daviron "Biomasse : Une histoire de richesse et de puissance"

  • Anne-Marie Desbiens "Mieux conserver ses aliments pour moins gaspiller"

  • Marie Cochard "Notre aventure sans frigo"

  • Notre carnet de grand-mère et notre savoir-faire !


16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page