top of page
Rechercher

Fruits climactériques : comment mieux conserver vos fruits et légumes

Dernière mise à jour : il y a 15 heures

De retour du marché, lorsque nous rangeons nos fruits et légumes dans le même panier, ces derniers communiquent entre eux et s'influencent. Je m'explique : certains fruits participent au pourrissement d'autres fruits placés à côté d'eux. Ainsi, les tomates mûrissent tandis que les poivrons pourrissent si nous les entreposons ensemble sans prêter attention aux associations à privilégier. Une banane abîme les citrons et les fraises, mais fait mûrir plus vite les pommes et les poires.


Pour se retrouver parmi la multitude d'association à privilégier ou à éviter afin de mieux conserver vos fruits et légumes, un point est important : sont-ils climactériques ou non ?


Les fruits climactériques

Les fruits dits climactériques mûrissent après la cueillette. Vous pouvez donc attendre que vos pommes, poires ou pêches mûrissent pour avoir plus de goût et que les tomates encore vertes deviennent rouges sans craindre de voir les fruits s'abîmer.


Les fruits non climactériques

Les fruits dits non climactériques sont cueillis une fois mûrs, c'est-à-dire, qu'ils n'ont plus la capacité de mûrir et pourrissent progressivement. Une fraise cueillie encore blanche pourrira au lieu de prendre des couleurs, de même pour les aubergines, les agrumes ou les cucurbitacées.


Fruits et légumes qui se conservent bien ensemble : fruits climactériques (abricot, coing, figue, kaki, melon, nectarine, pêche, poire, pomme, prune, tomates) et les fruits non climactériques (aubergines, cerise, citron, citrouille, concombre, courge, courgette, fraise, framboise, melon d'eau, olive, orange, pamplemousse, poivron, raisin)
Liste des fruits et légumes climactériques


Comment expliquer ce phénomène ?


Les fruits climactériques produisent de l'éthylène, une hormone végétale qui déclenche le maturation, mais l'éthylène impacte aussi les fruits aux alentours. Attention, s'ils sont placés au frigo, ces fruits, stressés par le froid, risquent de ne plus mûrir et s'abîmer.


De plus, certains fruits comme les pommes produisent un gaz qui participe à l'oxydation des autres végétaux tels que les pommes de terre ou les oignons.


Les kiwis absorbent les odeurs, tandis que le coing et la poire ne font pas bon ménage, idem pour l'ananas et les agrumes.


Petit plus : pour éviter le pourrissement de vos fruits placez une gousse d'ail fendue à côté.


Maintenant que vous savez différencier les fruits qui mûrissent de ceux qui pourrissent après la cueillette, vous pourrez réorganiser votre panier à fruits en séparant bien les climactériques des non climactériques. Si vous avez envie d'apprendre à sublimer vos fruits et légumes abîmés : inscrivez-vous à nos ateliers ou dégustez nos plats en bocaux réalisés avec les fruits et légumes d'Ile-de-France parfois moches mais toujours bons !


Pour en savoir plus sur l'entreposage des fruits dits climatériques, on vous conseille de suivre le blog très détaillé de la Foodie Scientifique !



269 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page